L’expérience marocaine en matière de logements sociaux fait des émules dans le continent africain. Le dernier pays ami à s’y intéresser n’est autre que la république du Congo-Brazzaville dont le gouvernement s’est tout naturellement adressé au leader de ce segment e l’immobilier au Maroc, Groupe ADDOHA en l’occurrence.

Après la Côte d’Ivoire, le Cameroun, la Guinée, le promoteur immobilier marocain continue donc son épopée africaine et décide d’investir au Congo-Brazzaville. A cet effet, un mémorandum d’entente a été signé jeudi 03 octobre 2013 à Rabat entre M. Jean Jacques BOUYA, ministre à la présidence chargé de l’Aménagement du territoire et de la délégation générale aux grands travaux et le top management du Groupe ADDOHA, représenté par son président directeur général, M. Anas Sefrioui, accompagné de son directeur général M. Saâd Sefrioui, et ce, en présence de M. Nabil Benabdellah, ministre marocain de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Politique de la ville.

Ce Mémorandum d’Entente porte sur la construction, dans le cadre d’un premier projet pilote, de 640 logements sociaux ainsi que sur la construction des infrastructures d’approches(VRD) et des équipements collectifs. Aussi vise-t-il la mise en place d’une « cité de vie faite de logements sociaux afin de permettre et garantir au plus grand nombre de Congolais un habitat décent, fonctionnel et accessible », comme le précise la partie congolaise.