En présence d’un parterre important de personnalités, dont les ministres M.M. Rachid Benmokhtar, ministre de l’Education nationale, Nabil Benabdellah, ministre de l’Habitat, Lahcen Daoudi, ministre de l’Enseignement supérieur et Abdelaadim Guerrouj, ministre délégué chargé de la Formation professionnelle, la Fondation ADDOHA a organisé vendredi 18 juillet 2014 à son centre de formation à Aïn Aouda, sa cérémonie annuelle de remise des diplômes. Cet événement, présidé par le président de la Fondation ADDOHA, M. Anas Sefrioui, a également connu la présence active des autorités locales.

Les apprentis diplômés, une centaine, font partie des deuxième et troisième promotions de ce centre de formation aux métiers du bâtiment, qui a ouvert ses portes en septembre 2012. Tous ont suivi un cursus de neuf mois, en alternance entre les bancs du centre et des entreprises de construction opérant dans la région de Rabat.

« Il s’agit d’un objectif pleinement atteint pour notre groupe qui entend assumer jusqu’au bout sa responsabilité vis-à-vis de son environnement et de son pays » explique M. Anas Sefrioui et le président de la Fondation ADDOHA d’ajouter qu’agir au profit des jeunes marocains défavorisés est un devoir dans le but de leur procurer un avenir meilleur, pour eux et leur familles.

Les différents membres du gouvernement présents ont également mis l’accent sur le rôle d’entreprise citoyenne pleinement assumé par Groupe ADDOHA.

Six filières sont concernées, à savoir : la plomberie-sanitaire, l’électricité bâtiment, la maçonnerie, la peinture, le carrelage et la plâtrerie. Tout au long de leur formation, ces apprentis ont bénéficié d’une bourse d’étude destinée à supporter leur frais de bouche et de transport.

Il est à signaler que la Fondation ADDOHA, créée en mai 2011, construit et gère des centres de formation professionnelle aux métiers du bâtiment. Le premier, situé à Aïn Aouda, est entrée en fonction en octobre 2012. Il développe une capacité d’accueil de 480 apprentis par an. Quatre autres centres sont au programme, à Fès, Tanger, Marrakech et Casablanca.